Ils sont à l'affiche en 2024

Qu'ils vivent ici à l'année ou le temps d'une résidence, voici les artistes qui animeront 
avec talent l'agenda culturel de Saint-Rémy. Tous participent à la nouvelle saison de l'association, qui promet encore de belles expositions et, naturellement, de belles surprises ! 

... 2024 ... Expositions ... 2024 ... Expositions  ... 2024 ... Expositions  ... 2024 ... Expositions 

Lima Matuzonyte (à gauche) et Paulus Sliaupe (à droite) en résidence : les lauréats des Rencontres internationale des étudiants d’art 2021 et 2022 sont actuellement à Saint-Rémy. Les deux artistes lituaniens exposeront du 21 au 31 mars, aux côtés de Stéphane Auffret (peintures, gravures et vidéos).

- Du 27 avril au 31 mai : "Frida Kahlo", photographies - Galerie de l’Instant à Paris
- Du 7 au 23 juin : Claudia Laudun Bengler, encre sur papier
- Du 24 août au 8 septembre : Magali Brunet, peinture

... 2023 ... Expositions ... 2023 ... Expositions  ... 2023 ... Expositions  ... 2023 ... Expositions 

- Du 4 au 10 mars : Naryeong Kim (Corée du Sud) et Letizia Carattini (Suisse), deux artistes en résidence, lauréates des 10èmes Rencontres
- Du 17 mars au 4 avril : Mireille Péra, ses dernières créations
- Du 28 avril au 29 mai : Agnès Delettre, peintre et sculptrice
- Du 3 au 17 juin : rétrospective en hommage à Renée Chouvet (peintures)
- Du 24 juin au 9 juillet : Magali Perrin et Laurine Jarmasson (peinture à quatre mains)
- Du 15 au 29 juillet : Denise Caro, peintures
- Du 9 au 20 septembre : Christiane Lapierre
- Du 30 septembre au 13 octobre : Jean-Pierre Luminet, Directeur de recherche au CNRS, gravures et dessins
- Du 25 novembre au 3 décembre : "Mangas", création de jeunes Saint-Rémois
- Du 9 au 20 décembre : Geneviève Grimaldi-Picandet, photos

Une alchimie artistique

Lauréates des 10èmes Rencontres internationales des étudiants d’arts, Letizia Carattini et Naryeong Kim sont de retour à Saint-Rémy-de-Provence pour une résidence de création de deux mois. En mars, elles exposeront à la galerie-atelier leurs œuvres réalisées dans le cadre de cette résidence. Toutes deux artistes expérimentant le moyen de percevoir la figure humaine par deux matières picturales qui leur sont propres.

La Suissesse travaille sur le thème de la figure qui est ici mise en relation directe avec le spectateur. L’artiste s’intéresse au moment juste avant ou juste après un événement, comme possibilité d’une rencontre, d’un désir, d’un sentiment.
La Sud-Coréenne exprime le corps humain et l’émotion ténébreuse nés du langage pictural. Elle montre comment le corps réagit, se positionne dans certaines situations et exprime des émotions humaines. Son travail commence à partir d’une photo qu’elle a capturée dans son quotidien. Et sa peinture représente un miroir dans son intimité.

Vernissage : samedi 4 mars à 18h à la Cour des Arts

Sensible, délicat et... fort 
dans le mouvement

Née au cœur du Languedoc, terre de lumière et de contraste, Mireille Péra a étudié les techniques picturales aux écoles des Beaux-Arts de Barcelone puis de Montpellier.
 
Son style figuratif d’une grande sensibilité s’attache à explorer les univers féminins, floral et de paysages. 
 
Toute en émotion et en délicatesse dans le choix et la composition des couleurs, sa peinture exprime dans le même temps une très grande force dans le mouvement.
 
Chacune des œuvres de Mireille Péra offre à nos regards et à nos sens une subtile poésie.


Vernissage : samedi 18 mars à 18h à la Cour des Arts

Entre pudeur
et sensualité

Durant ses études en histoire de l’art, elle fut bouleversée par l’œuvre et la vie de deux artistes, Vincent van Gogh et Camille Claudel dont la force et la sensibilité l’accompagnent depuis dans son travail de création. 

Longtemps dédié à la seule peinture, ce travail s’est ensuite ouvert à la sculpture qu’Agnès Delettre considère comme "une véritable leçon de vie" faite de patience et de résilience.
Ses deux pièces ‘’EBRU 238’’ sont ainsi nées de la fin tragique d’une avocate turque, Ebru Timtik, décédée après 238 jours d’une grève de la faim et une parodie de procès.
Le titre de l’exposition "Entre pudeur et sensualité" exprime la force de l’émotion ressentie par l’artiste qui met en regard peinture et sculpture pour aller au devant de la beauté et de la complexité de la vie.

Vernissage : samedi 29 avril à 19h à la Cour des Arts

Le goût de
la transmission

Renée Chouvet dessinait, peignait, enseignait. L’artiste qu’elle était portait aussi des valeurs et des ambitions qui sont au cœur de l’existence même de La Cour des Arts : transmettre, partager, s’engager pour que la culture ouvre les regards et les perspectives, faire des rencontres humaines et artistiques autant de moments riches en échanges et en découvertes.
Ses élèves, dont les plus jeunes, n’oublient pas l’attention avec laquelle elle s’intéressait à chacune et à chacun, faisant de ces moments d’apprentissage une expérience de vie.
Renée nous a quittés depuis maintenant douze ans. Elle reste pourtant parmi nous. Sa générosité autant que la finesse de son expression artistique nous accompagneront longtemps.
L’hommage que La Cour des Arts rend aujourd’hui à Renée Chouvet en exposant ses œuvres est ainsi autant le témoignage de notre reconnaissance pour ce qu’elle a apporté à la vie de notre association que la mise en lumière de l’itinéraire de l’artiste que nous avons connue.

Vernissage : samedi 3 juin à 18h à la Cour des Arts

Sortie de secours

C’est l’histoire d’une rencontre, de deux univers, d’un passage de l’ombre à la lumière. 
L’absurdité de la réalité nous pousse à fuir, alors on cherche une issue, un passage, une sortie…

Magali Perrin peint avec amour et bienveillance ces bêtes sauvages qui font écho à nos propres instincts. 


Laurine Jarmasson peint des univers rythmés par des formes et des couleurs qui laissent place à l’imaginaire.

"Sortie de secours" est un travail à quatre mains qui propose une ouverture vers de nouvelles dimensions.

A découvrir pour démarrer l'été en beauté !

Vernissage : samedi 24 juin à 19h à la Cour des Arts

"Libertés" en mode rêverie

Denise Caro partage son temps entre les Alpilles et Boulogne en région parisienne.
Depuis toujours attirée par la création artistique, elle s’est consacrée plus sérieusement à la peinture depuis une vingtaine d’années. Ses mentors - Van Gogh, Cézanne, de Staël - l’ont conduite à trouver sa propre voie.
Son inspiration vient des scènes intimes de la vie, des paysages de Provence, des grands espaces.
 

Sa peinture suggère une histoire plus qu’elle ne la raconte.
Le travail des fonds en larges aplats de couleurs imprime son atmosphère au tableau. Les sujets lui donnent vie. L’émotion naît des couleurs, la narration des formes. Elle affectionne les représentations en écho : dialogue entre plusieurs toiles ou entre dessin et peinture.
Ses tableaux sont une invitation à la rêverie.

Vernissage : samedi 15 juillet à 18h à la Cour des Arts

Gravures et lithographies

Astrophysicien de réputation mondiale pour ses travaux sur les trous noirs et la cosmologie, Jean-Pierre Luminet pratique aussi diverses disciplines littéraires, musicales et artistiques, pour lesquelles il est Officier des Arts et des Lettres.
Dans le domaine des arts plastiques, il s’est adonné au dessin et à la gravure. Ses explorations de l’infini l’ont conduit à s’intéresser à des constructions étranges et autres figures impossibles qui défient les modes de perception habituels. Présentée dans plusieurs expositions internationales, son œuvre s’inspire entre autres des univers improbables de Piranèse et d’Escher.
Convaincu que la connaissance touche à l’émerveillement, l'artiste rappelle sans cesse que le savoir ne peut être détaché de l’émotion. Démarche exigeante, aboutissement d'une une maturation personnelle. C’est pourquoi Jean-Pierre Luminet a gardé l’âme d’un enfant qui, soumis à une dévorante curiosité pour le monde, est par nature un artiste et un scientifique primitifs.

Vernissage : samedi 30 septembre, 18h à la Cour des Arts

Des dessins et des mots sur le(s) harcèlement(s) 

La Cour des Arts accueillera une exposition originale organisée en partenariat avec le collège Glanum et le Ciné-Palace : les collégiens ont été invités à créer des Mangas illustrant les différentes formes que le harcèlement peut prendre, aussi bien dans le cadre scolaire que plus largement. 
Un jury composé de représentants des trois partenaires sélectionnera le dessin qui deviendra l’affiche adoptée par le collège Glanum comme support à l’action de sensibilisation menée auprès de tous les élèves sur ce sujet essentiel. 
Annonce du dessin sélectionné : samedi 20 janvier 2024 au Ciné-Palace, dans le cadre d’une grande journée "Mangas". 
L’auteur ou l’autrice de la création choisie recevra en inauguration de la journée les prix offerts par le Ciné-Palace et La Cour des Arts. 
Jérôme Alquié, dessinateur français, auteur, notamment de la série "Capitaine Albator", parlera de la grande aventure des Mangas devenus en quelques années l’une des lectures privilégiées des jeunes Français. 
Deux films seront projetés, l’un jeune public dans l’après-midi, l’autre pour un public plus âgé en soirée.

Vernissage : samedi 25 novembre à 18h à la Cour des Arts

Errance de Photographe

Né du désir de partager sa passion de la vie sous-marine, son goût pour la photo s’est confirmé au sein du club "Fos Provence Photographie" où Geneviève Grimaldi-Picandet  a acquis les bases techniques de son art. 
Inspirée par les œuvres de photographes comme S. Salgado, L. Jeffries, S. McCurry, C. Madoz, elle élargit sa vision derrière l’objectif de la caméra au moment de la prise de vue, puis lors du développement de l’image.
Elle laisse son imagination vagabonder à partir de ses sujets de prédilection - animaux, paysages, photos de rue, humains - en utilisant les variations de la lumière naturelle : heures bleue et dorée, couchers de soleil, orages… 
Elle a participé à de nombreux concours : Fédération française de photographie où ses photos se sont bien classées, ou French digital tour 2022, concours international, dans lequel ses œuvres ont reçu neuf acceptations et un diplôme. 
Cette exposition sera une nouvelle occasion d’échanger sur son travail de passionnée.

Vernissage : samedi 9 décembre, à 18h à la Cour des Arts

Noël 2022 :
une exposition peut
en cacher une autre

A découvrir avant 2023 : les bijoux de Pascaline Perrin-Colomb de Daunant et... quelques tableaux du peintre Henri Lauga !

 

Juste avant et pendant les fêtes de fin d’année, la Cour des Arts a le plaisir d’exposer une collection de bijoux réalisés par Pascaline Perrin-Colomb de Daunant : bagues, boucles d'oreilles et pendentifs en argent, tous modèles uniques, qui ont été créés pour cette exposition. 


De plus, et en hommage à son arrière-arrière-grand-père Folco de Baroncelli, nous exposerons quelques tableaux de sa précieuse Camargue par le peintre Henri Lauga.

 

Du 7 au 30 décembre :
Henri Lauga, l'éternel "naïf"

"L’œuvre de Lauga est d'une fraîcheur naïve, où les paysages et les personnages sont restés autant dans la forme que dans la perspective. Un peu à la manière des peintres de l'imagerie populaire du XVIIIe siècle, l'artiste compose sa toile par une mise en page à la fois fragmentée et juxtaposée, la couleur liant l'ensemble dans une profonde harmonie. (…) Il y a un regard enfantin, une joie de peindre et de créer dans l’œuvre de Lauga. Comment rester indifférent à ce langage clair et simple qui sort du cœur et s'adresse aussi à notre cœur ?"

Extrait de Vision sur les arts #134 

 

Rendez-vous du 7 au 30 décembre à la Cour des Arts, à Saint-Rémy-de-Provence. 

Une expo 100 % originale

Parallèlement à la conférence de Jean-Marie Gallais, la Cour des Arts a mis 
à l'honneur plusieurs artistes le temps d'une exposition éphémère, "Peindre la nuit" : Yves Brayer, Denis Lacaux, Bilal Hamdad, Henri Lauga, Pascal Bouterin,
 Martyn Baldwin, Abdel Benallou et Véronique Abour.

Ça s'est passé chez nous...

     Peintres, sculpteurs, graveurs, photographes... répondent depuis plus de quinze ans à l'invitation de la Cour des Arts pour faire découvrir au public leur sensibilité artistique. Tour d'horizon de ces expositions qui continuent de créer l'événement à Saint-Rémy, dans les Alpilles et même au-delà...

Et aussi... 

Véronique Abour, Bob Appelmans, Lucien Arbaud, Jacqueline Arnaud, Stéphane Auffret, Nicole Ayme, Martyn Baldwin, Abdel Benallou, Henri Bestel, Sandrine Blanc, Bénédicte Brun, Martine Burdin Clegg, Régis Chabal, Renée Chouvet, Franc Clappers, Dominique Coutelle, David Cranswick, Pascal Cusin, Michael De Feo, Frédéric Dehoux, François de Valence, Sophie Dolle, Jean Douat, Mustafa Fotowat, Dominique Gratini, Emmanuelle Gras, Jean Pierre Gras, Michel Hacala, Bilal Hamdad, Pin-Ling Huan, Laurence Langlois, Thierry Lagrange, Noël Lavista, Sophie Maegerlin, Laurent Meert, Corrine Miseri, Luc Morel, Jean-Luc Parant, Patrick Persini, Jean Peter, Karine Pollens, Marie Cloé Pujol, Anne Ralitte, Christian Réal, Viviane Rouxa, Raphael Scorbia, Colette Talibon, Françoise Terrand, Ma Tse Lin, Shirin, Jean-Claude Viguier, Yan Van Naeltwyer, Stefanie Van Zyl, Placide Zephir...

Logo

CONTACTER LA COUR DES ARTS

Téléphone :  +33 (0) 6 70 11 18 72

E-mail : info@lacourdesarts.com

Adresse : 13, rue Michelet 

13210 Saint-Rémy-de-Provence

Ouvert du mardi au samedi, de 16h à 20h

Nous avons besoin de votre consentement pour charger les traductions

Nous utilisons un service tiers pour traduire le contenu du site web qui peut collecter des données sur votre activité. Veuillez prendre connaissance des détails et accepter le service pour visualiser les traductions.